Que faire pour mon palmier qui est attaqué par le charançon rouge?

Originaire d'Asie, le charançon rouge des palmiers n'est apparu en France qu'en 2006. Depuis, il a infesté une bonne partie du sud-est du pays, mettant en danger tous les palmiers locaux. Mais comment se protéger face à un tel nuisible ?

1. Pourquoi protéger ses palmiers contre le charançon rouge ?

Le charançon rouge est un petit insecte volant d'environ 35 mm de long, de couleur rouge et parsemé de taches noires. Ce nuisible se déplace en volant, uniquement durant la journée, et peut parcourir jusqu'à 7 km sans avoir à se poser. Il se déplace uniquement lorsqu'il fait chaud (entre 25 et 40°C) et ne supporte pas le froid (en-dessous de 5°C).
Vivant entre 3 et 4 mois, chaque femelle peut pondre entre 100 et 300 œufs. Ses nids se situent principalement dans les blessures du tronc (appelé stipe) et dans les palmes. L'éclosion survient après seulement 4 jours maximum et donne naissance à une larve. Celle-ci va alors se nourrir de l'intérieur du palmier en creusant des galeries, empêchant ainsi à la sève d'alimenter l'arbre. Il suffit donc généralement de 2 à 5 ans d'infestation pour qu'un palmier soit totalement tué.
Autant pour empêcher son palmier d’être infesté que pour éviter la propagation de ce nuisible, il est primordial de réagir. Depuis 2010, il est même obligatoire pour les propriétaires d'un palmier d'ornement de lutter contre la présence du charançon rouge.

2. Prévenir une attaque de charançon rouge

Parce qu'il est toujours préférable de prévenir que de guérir, les propriétaires d'un palmier d'ornement doivent obligatoirement veiller sur leurs arbres. Deux conseils sont d'ailleurs à suivre pour limiter les risques d'infestation.
  • Réparer les blessures du stipe : c'est l'odeur de palmier blessé qui attire le charançon rouge. Pendant la période de propagation (du printemps à l'automne généralement), il faut vérifier que le stipe ne présente aucune blessure. Si c'est le cas, il faut la couvrir grâce à un baume, un goudron végétal ou une pâte spéciale contre les insectes.
  • Tailler les palmes en hiver : la taille des palmes doit uniquement être réalisée lorsque les charançons ne sont pas en période de propagation, c'est-à-dire durant la période hivernale.


3. Diagnostiquer une attaque de charançon rouge

Une attaque de charançon rouge des palmiers peut intervenir entre le printemps et l'automne. Plusieurs signes permettent de détecter la présence du nuisible.
  • Des palmes abîmées : si certaines palmes sont détériorées, sèches ou qu'elles poussent moins rapidement que celles en bonne santé, c'est un signe de présence du charançon rouge.
  • Une frondaison trouée : si les palmes ne sont pas toutes dans le même état et que certaines sont mêmes parsemées de trous, il y a de forte chance pour qu’elles soient infestées.
  • Des rejets de fibres et des cocons : sur le stipe comme au niveau des palmes, il est possible de constater des déchets de fibre. L’infestation de charançon rouge se détecte aussi par la présence de cocons à la base des palmes.


4. Agir en cas de palmier infesté

Si la présence de charançon rouge dans le palmier est détectée, le propriétaire de l’arbre doit tout d’abord prévenir obligatoirement les autorités compétentes, à savoir la mairie ou le service de protection des végétaux. Plusieurs mesures seront alors prises :
  • Traitement préventif des alentours : Dans un rayon de 100 mètres autour de l'arbre attaqué, il est obligatoire pour les propriétaires de faire traiter leurs palmiers de façon préventive.
  • Surveillance mensuelle : les autorités réaliseront des contrôles de façon mensuelle dans un rayon de 100 mètres autour de la zone contaminée. Des pièges seront également mis en place.
  • Création d'une zone tampon : à 10 kilomètres à la ronde, les autorités renforceront la surveillance et la pose de pièges.

Le propriétaire doit également faire appel à un professionnel pour traiter son ou ses palmiers infestés. Il est formellement interdit d'appliquer un quelconque traitement par soi-même. Deux cas de figure sont alors possibles :
  • Le bourgeon apical est attaqué : il s'agit du sommet de la tige du palmier, à partir de laquelle l'arbre se développe. Dans une telle situation, il est obligatoire d'abattre le palmier selon un protocole spécifique car celui-ci ne pourra plus pousser quoi qu'il arrive.
  • Le bourgeon n'est pas attaqué : le palmier pourra alors être soigné et conservé. Pour ce faire, le professionnel pratiquera un traitement d’assainissement appelé endothérapie. Un traitement régulier devra également être réalisé pendant un certain laps de temps.


Un projet à chiffrer? Recevez 5 devis gratuits !


>> Je demande mes devis GRATUITS !

D'autres questions peuvent éventuellement vous intéresser:


Comment enlever un crépi sur un mur extérieur? - Ravalement Façades

Comment enlever un crépi sur un mur extérieur?

Le crépi de la façade peut se détériorer au fil des années et ne plus être très esthétique. Dans un tel cas, il peut être utile d’enlever le crépi du mur extérieur. Étant généralement épais, c...

Quel type de terrasse choisir? - Terrasse

Quel type de terrasse choisir?

Pour savoir quel type de terrasse choisir, il convient de prendre en compte deux éléments principaux : son emplacement et son revêtement. 1. Bois, béton, pierre ou carre...